-->

mercredi 7 avril 2021

INCANTATIONS : Une réédition vinyle pour le Record Store Day 2021 !


Avis aux amateurs du format vinyle et des revisites des albums Virgin du Maestro, la nouvelle de ce début de confinement est l'annonce - un peu inattendue - de la réédition d'Incantations pour le Disquaire Day 2021 (aussi appelé Record Store Day outre-atlantique) avec "l'entière collaboration de Mike Oldfield" !

Ce que l'on sait pour l'instant c'est qu'il s'agira d'une édition limitée pressée sur vinyle blanc transparent (ultra clear) accompagnée du magnifique artwork du remaster de 2011. D'ailleurs, la version présentée sur les galettes concernera bien le mix de Mike Oldfield, qui fêtera pour l'occasion ses 10 ans cette année... L'édition vinyle originale du remaster étant particulièrement rare et prisée parmi les fans, il se pourrait que ce repressage soit bien accueilli ! 

La sortie de ce double vinyle est en tout cas prévue chez tous les bons disquaires indépendants le 17 juillet 2021 ! Rendez-vous est pris.


Forum


15 commentaires:

Vincent E a dit…

J'espère que je le trouverai!

Tioub a dit…

C'est vrai qu'elle est belle cette pochette. Autant j'adore l'album autant la pochette...je l'adore aussi. J'envisagerais bien une version Glassart à exposer dans le salon. :D

gerard.banchelin a dit…

tioub je suis tout a fait d'accord mike oldfield il devrait faire un cadre de 50x50 de cette photo et moi je l'achète

Anonyme a dit…


Pour information, un livre de Frédéric Delâge sur Mike Oldfield, intitulé "Tubular Bells et au-delà", doit sortir dans quelques jours aux éditions Le Mot Et Le Reste. (216 pages, 19€) Ca doit d'ailleurs être le premier livre en français qui est (enfin) consacré à l'artiste.
(F. Delâge avait déjà publié plusieurs bouquins autour du rock progressif.)

Vincent E a dit…

Merci pour l'info sur le livre.
C'est commandé!
De même que "Incantations" en vinyles transparents.

salociN a dit…

Grand merci pour l'info !
Sur Decitre, le livre est indiqué être en vente ce 22 avril, et les 22 premières pages sont déjà disponibles en PDF.

Tioub a dit…

Dans les années 80 il y avait un livre sur Michael Oldfield édité par Albin Michel (rock&Folk) au format particulier: de la taille d'un CD. Dans la série il y avait aussi Magma, dire straits...

Anonyme a dit…

Je ne retrouve pas de traces de ce livre. Mais ce qui est sûr, c'est qu'aux éditions dont tu parles, le livre sur Dire Straits a été écrit par un Michael Oldfield. Homonyme...

Polnamémé a dit…

Le livre de Frédéric Delâge est passionnant et très bien écrit. Une mine d'or pour le fan que je suis depuis 32 ans. Je vous le recommande.

djibchris a dit…

Où peut on pré-commander le futur double album Incantations ?

Merci de votre aide!!

Anonyme a dit…

DTC

VincentE a dit…

Outre bien sûr la musique, la pochette est très belle !
Le son de cette remasterisation d'Incantations (j'avais pas la version sortie en 2011) donne vraiment bien.
Quelle magie que ses 4 premiers albums ! ... Même si j'en aime beaucoup aussi de ceux qui ont suivi...

Anonyme a dit…

Article sur Mike Oldfield dans le dernier Rock & Folk d'août (C'est assez rare pour le signaler.) parlant uniquement des dix premières années de sa carrière (Les débuts avec sa soeur, la drogue, les crises d'angoisse... bref, le côté sombre qui intéresse toujours plus R&F que le reste), et de ses premiers albums et tubes.

Georges a dit…

Concernant l'article de rockandfolk, j'ai vu pire, surtout pour les fans de Yes! Ce qui est fatigant chez ces journalopes établi-e-s, c'est de tout comparer au punk. L'auteur de ce texte aime assez Mike Oldfield, finalement, et le trouve même assez punk, car comme les sex pistols, Mike n'aime pas l'établishment rock: il est jeune, drogué, alcoolo etc. Bon, concernant la musique, on repassera, elle doit occuper, au plus, 15 lignes dans un encart digne d'un digest de Wikipedia. Sinon, les photos sont sympa, bien que connues. On sent que, chez Maneuvre, les sous sont comptés comme dans le 'tit restau du coin d'la rue. A signaler que, sur le site du journal R&F.tralala, le Maître est orthographié oldefield. J'y vois encore le signe d'une mesquine taquinerie de petit médisant. Voilà pour le côté positif de la chose. Reste à dire que je ne lis presque pas ce journal tellement il est convenu dans son autosuffisance. Il faut ajouter aussi qu'actuellement, trouver un jeune qui écoute du rock, ça devient aussi rare que de tomber sur un explorateur britannique au fin fond de la jungle africaine au XIXe siècle...

Iorgos a dit…

Docteur Livingstone I presume...