-->

jeudi 11 octobre 2018

NOUVEAUTES 2018 : Deux sorties annoncées pour cette fin d'année


Fin d'année oblige, ce dernier trimestre 2018 verra les sorties de deux nouvelles éditions CD et vinyle du catalogue musical de Mike Oldfield.

[Mise à jour 20/11/2018] BOOTLEG : Mise au point sur le CD live du CARNEGIE HALL 1993, sorti en novembre

La première concerne la retranscription du concert du 1er mars 1993 à New York pendant la tournée de Tubular Bells II. On y retrouvera donc la version live du second opus au format CD édité par Goldfish Records. Pas plus d'information à ce stade hormis la pochette de l'album qui reprend curieusement une photo du concert de Londres de Tubular Bells III en 1998...


C'est en tout cas la première fois que cet enregistrement est distribué commercialement, même s'il est plus que probable que l'album soit rapidement rangé sur l'étagère des bootlegs, à côté d'autres objets plus ou moins officiels sortis ces dernières années par des labels spécialistes (Live In Germany 1980, Irish Bells).

Carnegie Hall 1993 The New York Broadcast ravira certainement les inconditionnel.le.s de Tubular Bells II qui verront dans cette édition l'occasion d'écouter une nouvelle version live à défaut de pouvoir lire l'excellent live d'Edimbourg dans leur voiture. A condition bien sûr que la qualité audio soit au rendez-vous. Attendons le 26 octobre prochain pour découvrir cela !

--

La seconde nouveauté - si l'on peut dire - est sans doute plus anecdotique puisqu'il s'agit tout simplement d'une ENIEME ré-édition de l'album vinyle de Tubular Bells (!), cette fois-ci imprimée sur disque gris (ce qui constitue certainement la seule originalité). La Fnac s'offre même l'exclusivité de sa distribution (en France) en l'ajoutant à son catalogue des vinyles cultes réédités en versions colorées.

Sortie le 23 novembre prochain, cette édition intéressera surtout les collectionneur.euse.s. D'autant qu'aucune nouvelle remasterisation n'est annoncée, et que les éditions simple et Deluxe de 2009 et 2016 (Back To Black) sont toujours disponibles entre 10 et 40€ selon les revendeurs.



NB : pour celles et ceux qui se demandaient pourquoi le site était aussi peu actif depuis l'année dernière, c'est tout simplement que l'actualité est (très) maigre depuis la sortie de Return To Ommadawn. Soyez sûr.e.s que je vous informerai des nouvelles de Mike Oldfield et de son prochain album dès qu'on en saura plus ! Patience et merci pour vos messages que je lis sans exception.

--
Carnegie Hall 1993 The New York Broadcast (2018) par Mike Oldfield, édité par Goldfish Records (CD). Date de sortie le 26 octobre 2018. Commander / Order
--
Tubular Bells (2018) par Mike Oldfield, édition exclusive Fnac (vinyle gris). Date de sortie le 23 novembre 2018. Commander / Order


Forum

22 commentaires:

GÉRARD BANCHELIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Denis Grossin a dit…

Franchement utiliser une photo de Mike sur sa tournée Then&Now de 99 pour un live de 93 ça fait un peu amateur...

Unknown a dit…

A l'écrit, ça serait bien de rectifier les c cédille, le mode possessif et démonstratif, ce n'est pas la même chose, en toute amitié oldfieldienne.

GÉRARD BANCHELIN a dit…

je vais acheter le 26 octobre Carnegie Hall 1993 mais les 4 derniers albums de virgin (islands, earth moving, Amarok et Heaven's Open) les éditions deluxe sa se feront pas alors et le tout nouvel album tubular bells 4 se fait 2 ans qui marquent à paraître sa aussi sais tomber à l'eau

Nikko a dit…

J'attends beaucoup de cette édition, pour enfin avoir un enregistrement live de Tubular Bells II digne de ce nom.
Entre les versions pirates enregistrées avec des passoires, et la parodie de live au château d'Edimbourg 1992 qui n'est qu'un vilain playback, on est en droit d'exiger quelque chose de convenable pour cet excellent album !

Anonyme a dit…


N'achetez pas le live de 1993. Ce n'est pas le concert au Carnegie Hall de 1993 (qui, lui, existe bel et bien en bootleg), c'est le concert d'Edimbourgh de 1992.

Encore une arnaque de bootleg moisi comme on voit passer souvent sur Amazon. (Rien qu'à voir la jaquette avec une photo qui date de cinq ans plus tard, t'as tout compris...)

@Nikko : le live à Edimbourgh n'est pas un playback, même s'il y a pas mal de choses en background qui le sont (choeurs, caveman, et d'autres trucs qui n'auraient pas pu être joués correctement sur scène). A savoir que c'était la même chose lors de la tournée 93, quoique cette fois-là ces trucs en playback étaient un peu moins nombreux.

Nikko a dit…

Certes Edimbourg n'est pas un 100% playback, il y a quelques instruments joués sur place. Mais bon... quand on regarde Altered State par exemple, le solo de guitare est absolument identique à celui de l'album. De plus pendant ce solo, vous remarquerez que la caméra ne filme pas du tout Oldfield ! Quand aux pauvres choristes, elles sont ridicules à vouloir se caler sur les mêmes voix que l'album.

Ce n'est qu'un exemple parmi tant (trop) d'autres.

Nikko a dit…

Cette "édition" 2018 n'est pas Edimbourgh, mais bien une capture lors de la tournée 93/94. Les différences les plus sensibles sont au niveau des parties vocales (plus riches ici qu'à Edimbourgh), et sur les petits défauts de calage de certains instruments(absents à Edimbourgh vu le côté sclérosé de la performance...). Egalement à Edimbourgh, l'arrivée de la guitare électrique de Mike dans Tattoo est inaudible, alors qu'elle l'est ici. Bon je vais pas me taper tout le listing ^^

Je n'ai jamais entendu Carnegie Hall, mais pour moi ce live est le concert à l'Apollo théâtre de Glasgow, déjà édité illégalement en 1994. Et cette version 2018 n'est pas vraiment de meilleure qualité que celle de 94... peut-être un peu moins de souffle, mais rien de révolutionnaire.

Anonyme a dit…


Je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter ce "nouveau" live, mais dans les commentaires sur Amazon UK, plusieurs personnes disent qu'il s'agit bien du concert d'Edimbourgh.
Un des comm dit qu'on y entend les feux d'artifice à la fin.

Quant au bootleg de 1994 (The Sorcerer), contrairement à ce qui est indiqué au dos, il s'agit du concert d'Edimbourgh, et non Glasgow. (surtout que Mike n'a pas fait de concert à Glasgow en 1993)
Le truc trompeur c'est que ce bootleg comporte la retransmission radio brute du concert, et donc rien n'est mixé, rien n'est édité comme dans la version commerciale. (ce qui en fait un enregistrement intéressant) C'est par exemple pour cela qu'on y entend l'arrivée de la guitare de Mike dans Tattoo, contrairement à ce qu'on entend dans la vidéo.

Nikko a dit…

Dans ce cas, ça signifie que la version "Edimbourgh" DVD est vraiment bidouillée. Par exemple, à la fin de The Great Plain, Mike se vautre sur la dernière guitare électrique (2 fausses notes) qu'on entend dans The Sorcerer, mais pas dans Edimbourg DVD. Pour rattraper un truc pareil, ça ne relève pas du mixage, c'est carrément un réenregistrement de l'instrument.

Je reconnais cependant que les cris des spectateurs sont assez proches dans les deux versions...

Pour les feux d'artifices sur la version 2018, faut que je réécoute attentivement, mais là le CD est dans la voiture et il pleut trop pour tenter une sortie :)

Anonyme a dit…


C'est clair que le live à Edimbourgh est tout de même pas mal retouché. C'est de toute façon malheureusement le cas d'un très grand nombre d'albums ou vidéos live officiels. (que ce soit de Mike ou d'autres artistes...)

Suggestion pour l'auteur de cet excellent blog : un article sur les meilleurs bootlegs de Mike pourrait être intéressant.

GÉRARD BANCHELIN a dit…

bonjours pourquoi que se CD il n'a parait pas dans la discographie merci.

Sam a dit…

Comme déjà dit ci-dessus, cet enregistrement n'est pas Carnegie Hall en 93 mais encore une fois Edimbourg 92. C'est une diffusion radio donc le mix est différent de celui des VHS/DVD mais c'est le même concert.
Il est facilement reconnaissable à la chute soudaine du niveau au début dans Sentinel, ici à 31s sur la piste 1 (13 s après la première note).
On retrouve exactement le même enregistrement sur les bootlegs:
- The Sorcerer
- Symphonies in the shadow
- Lost in space
- Space music
- Tubular Bells II live at Edinburgh Castle
Tous indiquent des dates et lieux bidons, sauf le dernier.

Au final le vrai Carnegie Hall 93 n'existe que sur les bootlegs:
- US premiere of Tubular Bells II
- Ring the second bells
Les deux sont enregistrés depuis le public. Le 1er n'est pas trop mauvais mais il n'y a que TB II. Le second est très mauvais mais il y a en plus l'annonce de présentation et les rappels.

salociN a dit…

Pas sûr que ce semi-bootleg m'intéresse, l'anachronisme de la pochette rendant déjà le truc très suspect à la base. Mes attentes sont davantage tournées vers les choses réellement programmées dont on n'en entend plus parler depuis un moment, à savoir le "nouveau" TB (quoique, faut-il être si impatient que ça ?), et les rééditions de Virgin qui semblent malheureusement au point mort :-(
Et en spéculant un peu, je m'étais dit que se replonger dans Amarok lui aurait donné quelques idées/envies pour un nouvel album, qui sait ?

Ceci étant, pour réagir sur les mixages propres aux lives, il me vient en tête l'exemple du bootleg d'Hanovre 1981, dont la piste Platinum se retrouve aussi sur la compilation "The complete" de 1984. Les deux mixes sont assez (subtilement) différents, et la nécessité par exemple de couper l'intro avec la guitare désaccordée rend le procédé tout à fait évident du fait de la qualité de la prise.
Ne pas oublier non plus que MO n'a jamais été spécialement épanoui dans l'exercice délicat du live pour lequel il n'a pas la possibilité de tout maîtriser comme en studio, ceci expliquant pourquoi il n'existe que peu de lives officiels dans sa discographie.

Autrement, sur un autre sujet plus généraliste, j'ai trouvé cette interview de mai 2018 qui semble à priori intéressante, histoire d'apporter quelques petits trucs nouveaux :
http://domino.elfworld.org/mike-oldfield-technology-finally-caught-up-with-me/

Anonyme a dit…

- A propos de la version de Platium à Hanovre, je connaissais cette version par coeur (ayant écouté The Complete en boucle pendant des années), et en ayant plus tard écouté le bootleg de Hanovre je me suis en effet aperçu qu'elle était légèrement retouchée (faux départ coupé, et corrections de quelques fausses notes tout au long du morceau, mais rien de bien malhonnête par rapport à certains lives complètement bidouillés).

- On peut trouver un enregistrement du concert au Carnegie Hall sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=3iF3ABIqX2c

Anonyme a dit…


Je tiens juste à corriger une erreur de mon précédent message à propos de Platinum en live à Hanovre :

A part le faux départ coupé, rien n'a été corrigé (à part peut-être une note de basse à la fin du morceau). Le truc c'est que sur la version The Complete, le mixage est différent. Le synthé est un peu en retrait et on entend assez peu les deux ou trois fausses notes dont je parlais.

Anonyme a dit…

Oui, d'autant que la version Live de Platinum sur la compilation The Complete est celle de Montreux...

Anonyme a dit…


Non, c'est celle de Hanovre. (même si celle de Montreux est jouée de la même façon, vu que ce sont des concerts de la même tournée)

Nikko a dit…

Merci pour le lien Youtube de Carnegie Hall.

Tant qu'on est dans les bootlegs de TBII, quelqu'un sait-il où a été enregistré le bootleg "Mike Oldfield Live '93", pochette avec un TB rose sur fond noir, CD jaune, éditeur OHM records ?
Dans ce live, le MC présente certains instruments en français ("les guitares électriques", "et maintenant Tubular Bells"). L'enregistrement est de très mauvaise qualité et il semblerait que la salle soit petite. A la fin, on entend un spectateur crier "bravo" en français.

En fait, dès l'annonce de la "sortie" de Carnegie Hall, j'espérais que ce soit cet enregistrement qui soit édité, dans une version écoutable.

Sam a dit…

Pour répondre à la question ci-dessus, il s'agit de Paris, le 31/03/1993, au Zénith.
Je n'y étais pas mais d'après un ami qui y était, le concert a démarré avec beaucoup de retard.
La première partie était Loreena McKennitt qui a été huée par une partie du public qui en avait marre d'attendre, alors que c'est une très grande artiste. Du coup elle a terminé sa prestation prématurément. Comme quoi on peut être fan de MO et être un gros con quand même.

Anonyme a dit…


J'étais au Zénith en 1993, et en effet, Loreena McKennitt a passé un sale quart d'heure (presque au sens propre vu qu'elle s'est cassée assez vite sous les hués (et même les "Dégage !!!")... c'était très cruel et assez gênant d'entendre des fans de Mike aussi cons...)

Pour le bootleg, suite à la question de Nikko, oui, il s'agit de Paris mais il ne comporte pas l'annonce de Mike au début du concert (qui de mémoire était "C'est mon plaisir de vous présenter pour la première fois en français Tubular Bells deux.")
Il existe un autre enregistrement de 1993, à Bruxelles, où il parle aussi en français. J'ai toujours eu des doutes sur ce boot de Bruxelles, car au début de The Bell, on dirait qu'il dit "Bonsoir Paris !". Bref, je n'ai jamais pu savoir à 100% lequel est Paris et lequel est Bruxelles.

Sam a dit…

Oui le concert à Bruxelles en 93 existe aussi en bootleg ("Moonshine Bell", référence Highland HL 294) mais celui-ci ne contient pas les rappels.
J'avais récupéré il y a quelques années sur CD-R la version complète.